Bien manger l’été

Comme en début d’année, l’été est l’occasion d’inscrire de bonnes résolutions au programme estival : Tu ne fumeras point, tu te remettras au sport, tu te détendras, tu mangeras mieux...

Le soleil réchauffe notre esprit, notre cœur, notre peau, notre envie d’échanger, de partager, de sortir avec des amis... et ces moments de bien-être, de détente estivale sont souvent accompagnés de plus d’excès. Alors, comment allier ces instants chaleureux avec les bonnes règles diététiques que nous essayons de suivre toute l’année.

Qui dit été dit chaleur, et qui dit soif dit boisson. Si la seule boisson indispensable est l’eau, on ne va tout de même pas passer l’été à refuser un petit verre de vin régional ou une invitation à un apéritif convivial. Attention tout de même aux longues soirées à l’extérieur où la douceur estivale nous fait oublier la modération. Privilégiez le plus souvent possible des jus de fruits faits maison sans sucres ajoutés pour limiter l’apport calorique. Alternez les pulsions apéritives avec de grands verres d’eau aromatisée aux écorces d’agrumes (orange, citron, pamplemousse), aux herbes fraîches (menthe, citronnelle, lavande...), aux épices (gingembre, cannelle, bâtons de vanille...). Les smoothies bien frais aux fruits mixés tout simplement ou en y ajoutant un peu de yaourt ou de lait écrémé auront toute leur place à vos côtés.

L’abondance de légumes en cette période ensoleillée nous donne l’occasion de faire le plein de vitamines, d’oligoéléments, de caroténoïdes et de polyphénols. Attention néanmoins aux sauces toutes prêtes ou trop riches en graisses. Les huiles vierges d’olive, de noix seront des vecteurs à privilégier, sans dépasser une cuillère à soupe par personne. Profitez des épices pour mettre du punch et de la fraîcheur dans vos salades ; en outre, y introduire des féculents, des céréales et autres légumineuses (riz, quinoa, lentilles, pomme de terre primeur...) évitera les « petits creux » trop proches les uns des autres. À elles seules, des salades bien structurées peuvent allégrement remplacer l’entrée et le plat principal ; sans compter que c’est une occasion de nous mettre « au vert »...

Si la grillade, la pierrade, la plancha... sont des incontournables de la convivialité estivale, on peut mettre sa créativité au service des autres avec moins de viandes rouges, plus de viandes maigres, de volailles, de poissons, de crustacés. Ces modes de cuisson acceptent volontiers des roulés d’aubergine aux poivrons grillés, des brochettes de tofu et d’ananas, des figues au miel et au romarin... Pensez également aux marinades au citron, aux épices aigres-douces (voir recette dans ce numéro). Laissez tomber le sel et favorisez les mélanges d’épices comme le paprika, la coriandre, le thym, l’origan, les graines de sésame, le curry, le safran... qui regorgent de vertus positives pour la santé.

L’été, qui ne va pas honorer les petits marchés avec leurs producteurs locaux ? Où excellent les étals de fruits : melons, pastèques, cerises, pêches, brugnons, fraises... Autant de saveurs et de couleurs qui activent vos papilles, votre énergie et vos systèmes de défense. Si un sorbet, une glace faite maison, rafraîchissent agréablement, attention néanmoins aux excès de sucreries. Certes, le plaisir est un élément capital du bien-être, mais le naturel, la simplicité sont aussi des valeurs de santé et de bien-être !

Un conseil sanitaire est aussi de rigueur, car les bactéries aiment bien la chaleur. Il faut bien respecter la chaîne du froid, laver attentivement les produits fragiles avant de les consommer pour que cette fraîcheur estivale vous apporte tout ce qu’elle a de meilleur.

Pascal Guerit
Docteur en Pharmacie
DU diététique et Nutrition